Barbie, Béatrice et le robot conversationnel GPT

7 February 2024 · Christoph Purschke · 2 minute read · #conversations

CuCo Lab conversations | Nathalie Roelens (uni.lu, DHUM)

INFORMATION

L’expression « reality challenged person », prononcée par la lycéenne rebelle dans le film Barbie de Greta Gerwig (2023), escorte une réflexion sur ChatGPT comme moteur de recherche « en carence de réalité », sur ses biais et ses travers. Dans un premier temps, nous montrerons que l’outil souffre à la fois de psittacisme (répétition mécanique de phrases) et d’une ambition démesurée, avide de concurrencer la « Providence ». La Barbie transhumaine n’est que l’avatar du « trasumanar » de la Béatrice de Dante dont le discours au premier chant du Paradis est empreint de théologie scolastique. En arguant que « Sapientia judicat et ordinat de omnibus », Thomas d’Aquin n’a-t-il pas fait de Dieu un grand odonnateur / ordinateur ? L’aplomb et l’assertivité des réponses du robot conversationnel ponctuées de « voici » rappellent le « Hoc est enim corpus meum » christique, l’incarnation en moins toutefois. Un second volet sera consacré à l’inversion entre paradigme et syntagme, déjà annoncée en 1998 par Lev Manovitch, abolissant la « fonction poétique » de Jakobson et dès lors l’extravagance, l’humour, l’imprévisible, mais aussi paradoxalement le réel. L’image factice générée par l’IA sera enfin confrontée à l’image-malice que Didi-Huberman a théorisée dans le sillage de trois historiens hétérodoxes, Warburg, Benjamin et Carl Einstein, et qui échappe, par son anachronisme et sa singularité, à tout embrigadement numérique.

SPEAKER

  • Dr. Nathalie Roelens, Full Professor at the University of Luxembourg

COORDINATES

  • Date: Friday, 01.03.2024
  • Time: 11.30 – 12.30
  • Place: Campus Belval, MSA room tba.
  • Webex: tba.